[Podcast] Star Wars ep. 19 – Les origines de la Force

Parlons Pop, et Parlons Bien! 

Le podcast de icannotsitstill.com

Yaële Simkovitch, Dominique Montay et Sullivan Le Postec parlent de leur admiration pour Star Wars VII – The Force Awakens

#YoureWelcome

La deuxième partie: [Podcast] Star Wars ep. 20 – La menace des arguments

La troisième partie : [Podcast] Star Wars ep. 21 – Le monomythe contre-attaque

Dans cet épisode

Nous entamons notre discussion marathon sur le dernier Star Wars en commençant par le commencement : les origines de nos attachements particuliers à l’univers créé par George Lucas.

La conversation date de février, mais la seule chose qui le dénonce sont nos mentions d’une potentielle publication pour la sortie du DVD (la bonne blague). En fait on voulait dire qu’on publie à temps pour ceux qui vont avoir le DVD à Noël…

J’avoue aussi espérer que ceux qui étaient peu réceptifs à la richesse de ce merveilleux film y seront plus ouverts maintenant que le matraquage commercial a diminué (et se consacre à Rogue One 😉 ) et que le film peut être jugé pour lui-même. 

Les invités

Le grand, le bon, le brillant Sullivan Le Postec se joint à nous. Si vous ne le connaissez pas encore, vous avez ma permission pour tomber en admiration devant lui, et redécouvrir toutes les choses brillantes qu’il a produit sur le net (certaines avec Dom.). Suivez-le immédiatement sur Twitter: @Sullivan_lp.

Chapitres

0h02’34 – C koi le Méta?

0h09’46 – Star Wars  & nous

0h21’47 – La prélogie (#pfff)

0h39’12 – Ce qu’on aime dans le VII (1)

Webographie

I – Méta? Vous avez dit Méta?

De peur d’éclipser complètement nos goodies Star Wars, j’ai relégué la majeure partie de la webographie méta plus bas dans les Notes. Cependant je ne voulais pas vous priver de ce qui concerne notre space opéra du jour.

Sullivan rappelle qu’un des éléments méta de Star Wars VII est que les nouveaux personnages partagent la culture des fans de Star Wars et se comportent eux-même comme des fans.

Ce phénomène date selon lui des films de Zombies. Pourtant dans The Walking Dead ils n’utilisent pas le mot zombie… Ils le font dans IZombie par contre. Mais #confession ce n’est pas pour ça que je regarde la seconde et pas la première 😀

Et pour apprécier tout ce métatexte, voici (comme promis) la longue vidéo qui dénombre les clins d’oeil du film à sa propre mythologie, autrement nommés easter eggs (littéralement « oeufs de pâques »).

(Merci Dom de la trouvaille!)

II Dis-moi quel est ton Star Wars, je te dirais qui tu es!

Clairement nos Origin Stories sont toutes un peu liées à Star Wars. J’espère que vous apprécierez ce petit voyage dans le temps. #nostalgie.

Le film de Leni Riefenstahl (aka la plus grande cinéaste du 3ème reich) dont je cherche désespérément le titre est Le triomphe de la volonté (Triumph des Willens – 1935) et la référence a été souvent remarquée. 

star-wars-via-riefenstahl

Elle est en réalité encore plus appuyée dans Star Wars VII.

r2sf5first-order

III – La prélogie (parce qu’il faut bien en passer par là…)

Dom a raison, la scène coupée de Revenge of the Sith où Annakin fait des bruits de droïdes est à la limite du supportable…

Le podcast qui tente d’expliquer le système gouvernemental de la prélogie, c’est le NPR Politics de la semaine de la sortie du VII : Why The Politics Of The ‘Star Wars’ Universe Makes No Sense.

Le sketch de Patton Oswalt où il imagine une rencontre avec George Lucas avant la sortie de la prélogie est ici. Pour le plaisir je vous mets sa scène improvisée dans Parks & Recreation où il imagine un crossover entre Star Wars et The Avengers sur laquelle Vulture est revenue après la sortie du film.

Le Storify de mon re-visionnage douloureux de la prélogie.

La réinvention de Episode I par Belated Media

Voici un extrait de la série animée Clone Wars de Genndy Tartakosky dont parle Dom : Grievous – Star Wars: Clone Wars (Part 1)

Cette vidéo de Ewan McGregor va un peu vous réconcilier avec son Obi-Wan:

 

IV Ce qu’on aime dans le VII

Kylo Ren fige un laser, le plaisir du blockbuster comme Sullivan ne l’avait pas ressenti depuis Spiderman 2, Zac Efron (Hairspray), l’introduction de Rey et de son thème musical.

Le premier teaser qui nous a tant ému.

Les crises de colère de Kylo qui sont terrifiantes, puis hilarantes au second visionnage.

#ASuivre

Notes, Trivia & Errata 

Et sinon le méta, c’est quoi déjà?

Terminologie

Wikipedia ne consacre pas de page au terme « méta » au-delà de sa définition en tant que préfixe, je vous conseille donc de vous tourner vers le terme métafiction, qui malgré son sens d’origine littéraire couvre assez bien ce dont on essaye de parler. N’oubliez pas de faire un tour par la case Mise en Abyme (ici en anglais – oui, ils utilisent le terme français)

Exemples (parce qu’on est pas des sauvages) :

Dans la catégorie « la fiction dans la fiction », notre ami Shakespeare est un précurseurWikipédia est d’ailleurs d’accord avec moi pour attribuer à Hamlet la plus ancienne célèbre occurrence du théâtre dans le thêatre (qui en anglais se nomme Metatheatre).

Dans la catégorie « brisons joyeusement le quatrième mur » comme le souligne Dom, Abed est roi. Voici un article qui explore l’écho narratif du méta dans Community :  #SixSeasonsAndAMovie : Why Community, and the Meta-Geeks Who Love It, are Having a Moment. Et pour illustrer la méta-ité d’Abed, un best of des 2 premières saisons avec MUCHO de META.

On se souvient aussi du Bottle episode qui définit le bottle episode. Mais mon moment méta préféré de Community c’est bien entendu la mention du suicide pact en l’honneur de Firefly.

Firefly, je la cite justement (bien que j’attribue ce passage au film Serenity) pour sa blague, ô combien méta, au début de son dernier (et meilleur) épisode Objects in space:

Wash: [about River] Psychic, though? That sounds like something out of science-fiction.

Zoë: We live in a spaceship, dear.

Wash: So?

Et dans la catégorie, « nous sommes une série-sériephage et rien n’est à l’abri de nos envies méta », la reine, c’est tout de même Supernatural, dont le premier épisode metatastic est le 2.18 Hollywood Babylon. Avec les années, la série est devenue un catalogue de métafiction, mais la palme revient toujours au merveilleux épisode de la saison 5 : Changing Channels (5.08).

Si on ne les cite pas ici Psych et Buffy, elles sont selon moi les deux autres championnes du méta.

Pour un panorama du méta dans les séries (ce qui risque de parler à nos chers poditeurs) je vous conseille l’excellent article de Delphine Rivet Le lexique des séries : c’est quoi une série méta ?

Mais encore…

En réalité on peut difficilement réfléchir sérieusement à la place grandissante du méta dans nos univers fictionnels sans entrer dans une conversation sur le post-moderne… Car l’un semble avoir provoqué l’autre, ou bien l’autre est un symptôme de l’un, bref ils sont liés. Du coup j’invite les anglophones à regarder cette vidéo qui présente Community comme un chef d’oeuvre post-moderne.  Et pour les autres, je vous promets d’en parler longuement dans mon livre sur Buffy qui verra je l’espère le jour avant les 25 ans de la série…

Star Wars VIII

Je me réjouissais déjà du fait que Rian Johnson, réalisateur de Looper et autres excellents films (mais surtout mec assez cool pour aller parler de Outlander dans un podcast juste pour le fun), soit à la tête du prochain film, entre temps je suis encore plus enthousiaste face au casting de Kelly Marie Tran, pas vous?

Leni Riefenstahl

Pour être honnête avec vous c’est mon ex allemand Jürgen qui m’a appris qui était Rifenstahl il y a longtemps. Et en vérifiant mes sources, il s’avère qu’elle est morte en 2003 à Munich, et elle n’a pas l’air d’avoir vécu aux Etats-Unis… Elle n’a jamais non plus fait de film intitulé « Kraft der Sieger » Par contre elle a fait « Der Sieg des Glaubens » (la victoire de la foi) sur le congrès nazi de 33… bref ça fait peur tout ça…

Vocabulaire

Le mot allemand pour qualifier quelque chose qui porte les traits du fascisme (sans spécifiquement l’être) c’est faschistoid (il existe un terme identique en anglais – fascistoid). Ça aussi c’est Jürgen qui me l’a appris… en regardant Le Seigneur des anneaux.

ekhpp

Les trading tariffs ce sont les droits de douane soumis à des accords commerciaux spécifiques. Je parle aussi le l’IRS comme la bête noire de George Lucas, il s’agit bien entendu de l’Internal Revenue Servicec’est-à-dire le service des impôts

John Williams & Prokoviev

Je dis n’importe quoi quand je parle du thème de Rey. Ce n’est pas du tout Prokofiev qui passe à Cannes, c’est la pièce Aquarium issue du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saens. Je pensais peut-être à Prokofiev car quand j’ai vu L’amour aux trois oranges à l’Opéra Bastille, cela m’a tellement souvent fait pensé à Star Wars que je m’attendais à tout instant à ce que Darth Vader surgisse sur scène. (Et je ne suis apparement pas la seule à avoir remarqué.)

JJ & J

Je confirme que JJ et Joss s’entendent plutôt bien en vous proposant de regarder ce panel qu’ils ont partagé en 2010 à San Diego Comic Con : The Visionaries.

Yaële ne sait pas parler français.

« J’utilise très particulièrement » le mot méta… Ou pas. 

Je vous confirme que quand je dis « Hamlet, premier… illustre exemple » j’ai simplement négligé de terminer ma phrase et non pas confondu avec Richard III ou Henri V.

Yaële coupe trop la parole à Sullivan (à Dom aussi…)

Je n’ai rien a ajouter, à part que je suis mortifiée par le nombre de fois où, dans ma passion aveugle, j’interromps Sullivan alors qu’il dit un truc passionnant… Je vais travailler là-dessus (encore plus qu’avant). Je fais pas beaucoup mieux avec Dom… 

Crédits

Pour nous écrire par mail: commentaires@icannotsitstill.com

Si vous voulez notre avis sur quelque chose qui vous taraude n’hésitez pas à nous en parler! Par mail : questions@icannotsitstill.com, ou sur Twitter : @icannotsitstil, ou encore dans les commentaires plus bas.

Pour nous trouver individuellement sur Twitter : @Yaelka, @ItsZeDom

Merci à notre webgourou Juliette, vous la trouverez à @juliettedod

Nous remercions chaleureusement A Virtual Friend dont le morceau Paris la nuit nous sert de générique 

#Teasing

Episode 20: La menace des arguments.

Où nous changeons l’avis de tous les haters en expliquant rationnellement notre passion.

Bonnes pop d’ici là!

@Yaelka

5 réflexions au sujet de « [Podcast] Star Wars ep. 19 – Les origines de la Force »

  1. Termine l’écoute de l’ep. 19, ce 15 jours après avoir vu « Rogue one » que j’ai beaucoup aimé (sûrement son côté sombre). « Le réveil de la force » m’a laissé un avis assez mitigé (encore aujourd’hui) et à la relecture de mon blog c’était le côté prévisible qui m’avait le plus gêné.
    Après l’écoute de votre pod Castillon je ne demords sur ce point mais pour d’autres je suis curieuse de le revisionner. J’aime assez l’idée de Rey fille d’Obiwan ou d’un sith.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + 10 =