A propos

I Cannot Sit Still est un espace libre d’écriture et de commentaires créé par Yaële Simkovitch pour Yaële Simkovitch et les gens qu’elle admire et qui veulent bien lui donner de leur temps.

C’est un terrain de jeu pour expérimenter avec les formes d’expression et de réflexion sur la culture populaire.

C’est aussi la maison des podcasts Il Faut Qu’on Parle et Matage de séries où Yaële et son copilote Dominique Montay discutent avec des invités divers et variés, mais toujours éclairés, sur des thématiques touchant aux séries. On essaye au maximum de varier les plaisirs, donc n’hésitez pas à tester les différents épisodes et dites nous ce que vous en pensez.

N’hésitez pas à nous suivre sur @Icannotsitstil (avec un seul L parce que l’autre était déjà pris!), vous aurez droit aux commentaires de Yaële sur la culture populaire sans devoir lire le compte-rendu de toutes ses fêtes de famille. 

 

Mais comme il serait impossible de créer un site aussi fabuleux seul, c’est toute une équipe de choc qui s’y colle.

Yaële Simkovitch (twitterfacebook)

Capitaine du navire, curieuse, touche à tout, whedonite grande devant l’éternel, consommatrice de culture en tout genre, elle aime écrire plus ou moins sérieusement (entre twitter et l’université il y a un monde de possibles) sur la pop culture et son rapport au monde, on trouve ses articles sur Tess Magazine ou dans Soap, elle aussi modératrice, animatrice et interprète à ses heures (ne soyez pas étonné de la voir sur scène à Comic Con).

Dominique Montay (twitter)

Scénariste, connoisseur hors pair de séries télés et de mille autres choses passionnantes, créateur du podcast Dialogue d’auteurs (si vous vous intéressez à l’écriture scénaristique c’est une ressource indispensable) et copilote irremplaçable des podcasts de Yaële.

Juliette Memmi (twitter)

Grande maitresse des clés du site I Cannot Sit Still, Juliette multiplie les talents et les passions, productrice du podcast à ses débuts, notre webmaster extraordinaire, elle rend de temps en temps visite au podcast mais rien de ce qui n’est ici n’a échappé à son oeil de lynx.